Le bouddhisme theravada

L’un des pilliers de la société thailandaise est le bouddhisme, plus précisément le bouddhisme theravada qui est la forme de bouddhisme la plus répandue en Asie du Sud-est. Theravada signifiant «la voie des sages»
Introduite en Thailande au XIIIe siecle, elle devint la religion la plus pratiquée dans le royaume dans les siecles qui suivirent.

Ses grands principes sont:
– la recherche en soi-meme de l’illumination
– la non-croyance en un dieu tout-puissant
– l’illumination ne peut etre atteinte juste par la dévotion et le culte

Le chemin vers l’éveil est le suivant:
– Dukkha: souffrance, angoisse, insatisfaction, mal-etre
– la cause de Dukkha est le désir
– la cessation de Dukkha est l’abandon de ce désir
– la voie de la cessation de Dukkha est la Noble Voie octuple : la bonne vision des choses, la bonne résolution, la bonne parole, les bonnes actions, le bon travail, faire des efforts, avoir de bonnes attentions, une bonne concentration

Le chemin de la vérité peut etre décomposé en 4 actes: comprendre – abandonner – réaliser – developper

La méditation est l’un des chemins pour accéder à la delivrance, elle a pour but de developper la compassion, la tranquilité, la bienveillance et le détachement de soi. Il existe un 2eme type de méditation basé sur la respiration, les 2 étant complementaires.

Voila pour les grands principes, mais en Thailande, la population connait une relation plus étroite avec sa religion, elle est impregnée dans la culture et elle est valorisée dans la société, ainsi les moines disposent d’un statut particulier extremement révéré et dans la vie d’un homme thai, il pourra gagner des mérites en devenant moine pendant quelques jours ou plus, une ou plusieurs fois dans sa vie, particulierement apres le deces d’un proche, en remerciement à Bouddha ou pour gagner des mérites pour ses parents.