Une mère tue son enfant

Une mère a enfermé son nouveau-né dans un sac de vêtements, qu’elle a lesté avec de la terre et des graviers et l’a jeté dans une piscine, tuant son enfant. Pattaya, le 9 Mars 2011 [PDN]: A 07h00, le colonel Prapan Wangkha-ORM (inspecteur au poste de police de Nong Kham, Sriracha), a été informé par le sauveteur Sawang Pratheep qu’un corps de nouveau-né a été découvert, dans un sac et jeté dans une piscine située dans le Parc industriel Sashaphat Sriracha. La police partit enquêter sur cette affaire. Sur la scène du crime, la police a trouvé le corps du bébé caché dans un sac de vêtements. Le bébé était habillé en rose avec la marque TPN écrit sur lui. La jeune fille nouveau-né a été trouvée dans un état horrible – le cou tourné et le cordon ombilical encore intact. La police a estimé que la petite fille devait peser environ 2 kg. Dans le sac, en plus des graviers, il y avait aussi un haut noir à manches longues, qui pourrait appartenir à la mère. Mme Supin Malipan, la femme de ménage de la Société TPK agée de 42 ans a trouvé le sac noir qui flottait sur l’eau, quand elle est arrivée pres de la piscine pour effectuer son nettoyage quotidien. Elle ramassa le sac et fut terrifié de découvrir une tête de bébé mort. Elle a immédiatement contacté la police. La police pense que la mère sans cœur est probablement une jeune ouvriere, qui est tombée enceinte et s’est alors rendu compte qu’elle ne pouvait pas élever l’enfant. Par conséquent, elle a décidé d’envelopper le bébé dans les vêtements, de les lester avec des graviers en espérant que le sac tombe au fond de la piscine. Cependant, le sac n’était pas assez lourd. Il finit par flotter à la surface de l’eau. La police pense que le bébé est peut-être décédé d’une torsion du cou après avoir été enfermé dans le sac entre les vêtements. Le corps du nouveau-né a été amené a l’hôpital Udom Bay pour une autopsie afin de déterminer la cause du décès. La police vérifie les caméras de surveillance des usines autour de la piscine, dans l’espoir de retrouver la mère sans cœur et de procéder a son arrestation.

Laisser un commentaire